mardi 2 avril 2013

Apprendre la conduite préventive à Icar

Pouvoir pousser une voiture dans ses limites l’hiver ou sur chaussé mouillé afin d’en connaitre les limites, de comprendre les effets du dérapage, de conditionner ses réflexes et travailler avec son stress, c’est que permet le Complexe des sports motorisé à Mirabel, Icar avec ses cours de pilotages en conduite préventive l’hiver ou l’été.
PLP_1845

J’ai eu la chance de suivre un cours de conduite préventive d’hiver. Avec sa formation théorique de 45 minutes qui explique des principes de base comme la position des mains sur le volant, l’importance de porter son regard au loin, les effets d’un survirage et un sous virage sur le véhicule, sur les pneus et les techniques pour ramener le tout dans la bonne direction.
PLP_1882


Les principes du freinage ont également été abordés dont le freinage au seuil qui est la méthode la plus efficace pour ralentir.


Autant d’aspects théoriques enseignés par des pilotes professionnels qui ont eu le plaisir de les faire essayer aux participants sur le circuit extérieur.
PLP_1877

Le contournement des cônes avec dérapage, l’accélération et les pratiques de freinage au seuil sur une surface de plus en plus glacé et les sous et survirage dans les circuits en cercle ont certainement fait augmenter les battements du coeur de celle qui écrit ces mots.


Et ce pour deux raisons, la première pour avoir vécu des dérapages et senti la perte de contrôle d’un véhicule et la deuxième pour le plaisir de pouvoir le ramener dans la bonne direction et de sentir l’adrénaline qu’on peut en retirer.


À l’intérieur d'un véhicule sur le Circuit Icar en manoeuvre d’évitement:

video


Une expérience des plus enrichissantes qui devrait être expérimenté par tous ceux qui font beaucoup de route en toute saison ou ceux qui se sentent incertains par les conditions hivernales par exemple.

PLP_1885
Un diplôme de conduite préventive est en plus remis aux participants.
Une expérience qui redonne confiance et surtout les outils pour profiter pleinement du plaisir de conduire peut importe la température !

Pour connaitre tous les cours et les activités qui se déroulent sur le circuit Icar à Mirabel, je vous invite à consulter leur site Internet.

samedi 19 janvier 2013

"La Liberté ou la Mort"

Quand des artistes se rassemblent et s'unissent pour créer autour d'un moment historique cela peut donner lieu à la création d'une oeuvre importante pour une municipalité.

C'est le cas de Saint-Eustache qui célébrait en 2012 le 175e de la bataille des Patriotes. Moment important et marquant pour la ville. L'Association des sculpteurs de Saint-Eustache a donc décidé de commémorer l'évènement de 1837 par la création d'une fresque de plus de 8 pieds de haut où plusieurs sculpteurs ont laisser leurs empreintes.

Article paru dans l'Éveil :
Photo: Yves Déry

"Un immense bas-relief créé par l’Association des sculpteurs de Saint-Eustache a été offert à la Ville de Saint-Eustache lors de la cérémonie entourant le 175e anniversaire de la bataille des Patriotes de Saint-Eustache, le 14 décembre dernier.

La fresque représente une scène de bataille devant l’église Saint-Eustache avec une dizaine de personnages en action. Sur le bas de l’œuvre, une mention: La Liberté ou la Mort, qui en fait constitue le titre de l’œuvre." Lire la suite

vendredi 30 novembre 2012

L'art conceptuel de Bill Vazan


L'art revêt plusieurs visages et à notre époque, elle prend parfois les couleurs de l'art conceptuel. Un amalgame intéressant avec l'expression libre de l'artiste et une ligne directrice de l'esprit. Une direction qui amène l'art dans plusieurs voies que ce soit pour dénoncer, dire ou faire état de résultats de recherche, créer des liens entre les vivants ou simplement s'assembler autour d'un thème en particulier.

L'art se fait également extérieur, souvent éphémère et conceptuel. Bill Vazan est un précurseur du Land Art au Canada et il rend visite aux Laurentides sous la forme d'une exposition au Musée d'art contemporain des Laurentides jusqu'au 10 février 2013.

Qu'on soit familiarisé ou non avec ce type d'art conceptuel, la visite vaut la peine de se plonger dans le tour du monde de l'artiste et de la gestuelle qui en a émergé. Un audioguide permettra aux visiteurs de mieux "comprendre" son univers et d'apprécier son exposition:  "Soundings" de la planète bleu.
Photo Pierre Latour

Voici d'abord un avant-goût dans mon article du NORD INFO:

Bill Vazan ou la résonance de la planète bleue

Le Musée d’art contemporain des Laurentides accueille les œuvres de Bill Vazan, instigateur du Land Art au Canada. Véritable artiste conceptuel, il propose une partie de sa collection «Soundings» de la planète bleue.

Ce sont environ une centaine de toiles qui sont exposées dans la grande salle du musée, des œuvres qui proviennent d’une collection qui en compte à l’heure actuelle 240. Toujours en production, la collection qui a débuté en 1964 suit l’artiste dans ces périples ici et autour du monde. Lire la suite...

mardi 20 novembre 2012

Quand l'Art rencontre le Public...

L'art peut parfois être difficile d'accès, particulièrement pour ceux qui commence à s'y intéresser. Une tendance se dessine depuis quelques années, celle où l'art part à la rencontre du public. Une rencontre qui prend plusieurs formes et donnent des résultats étonnant... quand l'art se fait plus démocratique, on assiste à un moment merveilleux où l'esprit s'ouvre petit à petit et l'art prend toute la place qui lui revient.

Le Musée d'art contemporain a dernièrement offert une conférence avec trois invités sur cette rencontre de l'art avec le public ce qui m'a permis d'écrire un article dans le Nord Info que voici:



L’art dans l’espace public

Photo Michel Chartrand
Dans le cadre des activités liées au Sentier Art3, une conférence avec trois invités, sur le thème Inscrire l’art dans le paysage: l’art public rural et urbain, a eu lieu le 14 octobre dernier au Musée d’art contemporain des Laurentides.

Une visite commentée a eu lieu dans la matinée au Sentier Art3, au Parc du Bois de Belle-Rivière. Malgré le temps pluvieux, une douzaine de personnes étaient présentes. Dans l’après-midi, elles étaient invitées à venir entendre les trois conférenciers qui ont traité des différentes perspectives de l’intégration de l’art dans l’espace public. Lire la suite...



vendredi 9 novembre 2012

Entrevue dans le NORD INFO

Suite à la publication de mon mémoire “L’enjeu femme et environnement dans le développement minier en Afrique”, j’ai passé une entrevue avec une de mes collègues, Valérie Maynard, pour le journal local de la MRC Thérèse-De Blainville, le Nord Info.

Un article a donc été publié sur mon histoire, le voici :
“En janvier 2006, l’auteure et journaliste Corinne Guimont déposait son mémoire de maîtrise. Intitulé L’enjeu femme et environnement dans le développement minier en Afrique, l’ouvrage avait le mérite de réunir, sous un même couvert, les deux sujets de prédilection de l’auteure: l’Afrique et l’environnement.” Lire la suite...

lundi 5 novembre 2012

Du mémoire à l’édition

Il y a quelques années, j’ai terminé mon aventure estudiantine à l’UQAM avec une maîtrise en science politique, relations internationales.
Un mémoire a été écrit et je me souviens d’avoir tant voulu le rendre public afin de faire profiter à tous de ces heures de recherches et de travail particulièrement ardues et dans mon cas, sur un sujet d’avant-garde.
J’ai travaillé sur le développement minier en Afrique à une époque où le sujet était peu abordé au Canada alors que le pays est particulièrement actif dans ce domaine.
Quelques six ans plus tard, un rêve se réalise, une maison d’édition se montre intéressée par mon travail et voilà… aussi simplement que rapidement, mon mémoire s’en retrouve publié !
Je suis très heureuse de vous présenter le fruits de tous ces efforts, sous le titre “L’enjeu femme et environnement dans le développement minier en Afrique” aux Éditions Universitaires Européennes, il maintenant disponible sur Amazon !!!

lundi 7 mars 2011

2e “Mouvement, temps et vide”

2011_091C’est jusqu’au 13 mars 2011 que se déroulera la deuxième exposition de “Mouvement, temps et vide” des artistes Nicole Proulx et Sandra Grégoire à la Maison Lachaîne de Sainte-Thérèse.

Le duo d’artistes y présente des peintures acryliques, des sculptures et des textes autour du thème du temps, de l’espace et du mouvement. Mouvement_02_verni_Ac54_T02_Tisseuse_2_20x20poLes quatre séries présentées seront vous accrochées par leur chaleur, leur mouvement et leur beauté. S’inscrivant dans un mouvement expressionniste, les artistes le définissent leurs œuvres comme “architecturale, organique et poétique” 

Cette exposition a pour but de présenter au public les résultats d’une réflexion sur la course effrénée que nous nous imposons comme humain.  Me08.1_ve..“Entraîné, sans relâche, ni temps d’arrêt, dans une urgence de vivre qui le pousse dans diverses directions. Il devient doucement une machine” explique Nicole Proulx.

« Mouvement, temps et vide » est donc une invitation à plonger dans deux mediums différents, soit la peinture et la sculpture. “Ils vibreront telle une musique par ses rythmes, ses modulations et ses mouvements” commente Nicole Proulx.

“Nous vous invitons par conséquent à vous bercer sans réfléchir, oubliant le temps, ne serait-ce qu’un instant.” énonce les deux artistes.

Me25_vern..L’exposition est ouverte jeudi et vendredi de 19 h à 21 h et le samedi et dimanche de 13 h à 16 h. La Maison Lachaîne est située au 37 rue Blainville ouest.

Nicole Proulx est reconnue pour ses collections de peintures variées, utilisant divers mediums avec adresse. Son art s’inscrit dans une constante recherche créatrice et dans une réflexion sensible sur nos préoccupations actuelles.

Sandra Grégoire, connue pour ses aquarelles aux couleurs chaudes d’automne, a poussé son processus créatif jusqu’à l’argile et la pierre. Cela en fait une sculpteure qui vibre aux rythmes de la terre.